Georges Rousse

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

L’artiste

Comme pour bien des enfants à la même époque, le mythique Brownie Flash de Kodak a créé une vocation pour la photographie chez Georges Rousse, c’est en se dédiant aux prises de vues architecturales que le plasticien et photographe porte son art au sommet. Au cœur de ses créations, la technique de l’anamorphose, une peinture d’un espace qui de tous points de vue semble déstructurée. De tous points de vue oui, sauf d’un, celui qui a été décrété par l’artiste lui-même. En photo comme en vrai, le résultat est saisissant. A l’ère des logiciels de retouche, tout pourrait porter à croire que le travail de Rousse est le fruit de manipulations virtuelles. Il n’en est pourtant rien, tout est réalisé en réel, dans l’espace, en partant du point de vue de l’objectif de l’appareil.

 

L’installation

Dans la continuité de ce travail, une nouvelle œuvre de Georges Rousse s’est installée à Colmar, à l’angle de la rue des Poilus et de la route d’Ingersheim. Cette œuvre monumentale, conçue par l’artiste, a été réalisée par des jeunes au cours de leurs formations en Maintenance du bâtiment et en Métallerie, dans le cadre du projet Murmuraction (un mur urbain rénové : maîtrise – utilisation – renforcement des acquis), porté par la Mission Locale Haut-Rhin Nord de Colmar, en collaboration avec Apollonia et de nombreux partenaires.

Dans le cadre du Laboratoire Citoyen, Apollonia réalise un travail de médiation autour de l’œuvre et de sensibilisation auprès des habitants.

L’événement à Colmar

Georges Rousse, COLMAR 2016
Œuvre pérenne à Colmar

Inauguration le vendredi 2 décembre à 16h30
Croisement de la route d’Ingersheim et de la rue des Poilus (site de la Manufacture) à Colmar
Accès libre

L’artiste Georges Rousse présente sa première œuvre pérenne en France. Le projet, soutenu par la Ville de Colmar, a été initié et porté par la Mission Locale Haut-Rhin Nord, en collaboration avec Apollonia.

Colmar 2016 a été réalisée dans le cadre d’une action de formation ayant pour objectif de contribuer à l’insertion et à la professionnalisation de jeunes, tout en intégrant l’art dans le paysage urbain.