Le voyageur et le diplomate

Exposition

25 novembre – 30 novembre 2009

Dans le cadre de RENCONTRER L’EUROPE – ISTAMBUL

histo1
Attribué à Pascal Sebah “Selamlik”, années 1870

Commissariat : François Cheval (conservateur en chef du musée Nicéphore Niépce)


Sélection unique des premières photographies de Constantinople issue de la collection du Musée Nicéphore Niépce.

histo2
Anonyme “Le cortège impérial”, fin du 19ème siècle

« Dans le cadre de la 14e édition du salon st-art, où Istanbul est mis à l’honneur, le Musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône propose une sélection de soixante huit photographies issues de ses collections.

Ces images nous montrent la Turquie au tournant du XXe siècle, période charnière sur le plan géopolitique, marquée par le déclin de l’Empire Ottoman et l’avènement de la République de Turquie. Les sujets photographiés témoignent indirectement des mutations que connaît alors le pays. Des derniers sultans à Atatürck, tous cherchent en effet une légitimité internationale en insistant sur la modernisation des infrastructures (chemin de fer, routes, ports…), sur la puissance de l’armée, et sur la qualité du système d’enseignement. Les images ici présentées rappellent également au spectateur la fascination, savamment entretenue par le pouvoir, exercée par Istanbul, l’ancienne Constantinople.
Sites archéologiques, palais, trésors impériaux, restent les points de vue privilégiés des grands ateliers fondés à partir des années 1850 (Abdullah Frères, Sebah et Joaillier, etc.).

Deux points de vue se trouvent donc réunis dans cette exposition : celui d’un pouvoir en quête de reconnaissance et celui d’un voyageur à la recherche de certitudes. »

François Cheval, conservateur en chef du
Musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône