TOMSIC NEJA

Collaboration avec Apollonia : e.cit̩ РLjubljana

Neja Tomšič est une artiste, poète et écrivaine slovène, de Ljubljana. Depuis la fin de ses études à l’académie des Beaux-Arts de Ljubljana elle a participé à de nombreuses expositions collectives ou personnelles. Elle a entre autres publié des ouvrages et effectué des performances poétiques. Diplômée d’un doctorat à la faculté des Sciences sociales de Koper, en Slovénie, elle finalise sa dissertation sur le cinéma documentaire et les pratiques d’art contemporain qui y sont liées, particulièrement dans la Belgique post-coloniale.

Son travail artistique s’articule autour de la réalité des évènements historiques avec comme intention de questionner les discours s’y rapportant. Avec l’utilisation de recherches poussées et des analyses critiques, elle se sert du dessin pour créer un monde intime et poétique qui une fois dévoilé commente et décrit la réalité politique et sociale d’aujourd’hui. Son projet Tea for Five, Opium Ships est le résultat de recherches détaillées sur l’histoire des opiacés et opioïdes aux Etats-Unis. Son travail se construit autour de 5 sets de thé peints à la main, une cérémonie du thé et une performance qui raconte l’histoire des bateaux marchands d’opium au 19e siècle. Le projet a été présenté à Ljubljana, à Sofia, aux îles Azores et à Sarajevo.

En 2014, Neja a reçu une bourse ArtsLink, grâce à laquelle elle a entamé une collaboration artistique avec les artistes de Baltimore, Lisa Moren et Jaimes Mayhew, mettant en scène des histoires effacées dans l’espace public – le projet Nonument. L’année suivante, elle a également reçu la subvention de projets individuels ArtsLink pour le projet Nonument01 : McKeldin Fountain, réalisé au festival Transmodern à Baltimore. Le projet a récemment reçu la bourse Saul Zaentz pour l’innovation dans les études cinématographiques et médiatiques.

En tant qu’auteure la plus jeune, son travail de dessin a été inclus dans l’exposition d’ensemble sur le dessin en Slovénie 1945-2005 qui a tourné à Ljubljana, Maribor et Zagreb. Son dessin faisait partie de l’exposition itinérante Femicomix (Ljubljana, Zagreb, Rome, Rijeka) et du Festival International Comix de Belgrade, ainsi que de la Biennale de l’Illustration Indépendante. Ses dernières expositions incluent la Street Gallery de Kino Å iÅ¡ka à Ljubljana, et l’exposition Young Artist à la galerie Veno Pilon en Slovénie. Elle a participé à plusieurs expositions collectives, par exemple la Biennale du Jeune Art à Moscou et le Freedom Koeficient organisé par Andrey Parshikov à la galerie MGM de Moscou.

Elle est également co-fondatrice de MoTA – Museum of Transitory Art, une plateforme de recherche et de production consacrée à l’art éphémère et à son espace projet à Ljubljana, anciennement MoTA Point, devenu MoTA LAB. Depuis 2008, elle a produit et organisé des expositions personnelles et des projets (Marina Rosenfeld, Jorge Rodriguez Gerada, Lexa Walsh, Baraga etc), des expositions de groupe (Projet Ghostwriter, Arte / Faits, Cartographies de Transitions, etc.), Sonica et Sonica Classics concert series (avec Charlemagne Palestine, Hildur Gudnadottir, Jozef van Wissem, Valerio Tricoli, Jason Lescalleet, etc), le festival Sonica (à partir de 2009 dans différents lieux et espaces publics à Ljubljana), symposiums (Cartographies de transition à Nicosie, Chypre, Troisième Culture à Ljubljana). Elle a édité le RoboVox.Votre lecteur de voix monuments et robots, publié à rx:tx; Outerviews. Conversations avec Artistes et Tribus – Excercices dans l’Art Transitoire publié par MoTA.

La performance devient un élément important dans son travail. Son expérience des performances comprend la pièce de théâtre 2014-2015 Škrip Inc, dirigée par Jelena Rusjan, et le groupe Screech Orchestra (2011-2013) qui a fait de nombreuses tournées, notamment à New York. Elle a également créé des visuels en direct pour les performances de la chanteuse Katja Šulc, et s’est produite dans les festivals Druga Godba, Lent, Dreams Festival et au Centre des Récollets à Paris, entre autres.