Projet de Gaisha MADANOVA

CITIZEN-LAB

Apollonia démarre en 2014 un projet expérimental ayant pour objectif l’implication de jeunes, à l’appui des interventions artistiques, dans l’évolution démocratique de nos Cités.

Étapes du projet :

• Constitution d’une équipe, avec l’implication d’un artiste, d’une équipe technico-artistique et d’un groupe de jeunes à la recherche d’emploi.
Premier Citizen-Lab a commencé en octobre 2014, avec une jeune artiste de Kazakhstan, Gaisha Madanova (voir le projet ci-après).

• Mise en place d’un laboratoire et d’un atelier participatif citoyen, avec l’appui et l’encadrement des structures culturelles et sociales identifiées sur le terrain (ACCORD, Missions locale…).

• Formation des jeunes à toutes les étapes du projet.

• Réalisation d’un projet artistique inédit, dans les quartiers de la Meinau, du Neuhof, de l’Elsau…

• Élaboration d’un modèle pérenne aidant aux jeunes personnes à se former, à s’ouvrir à de nouveaux parcours, à travers la réalisation de projets artistiques urbains participatifs.

« BIRD CATCHER » – Gaisha MADANOVA

Ce travail est une continuation du projet “Bird Catcher” et présenté ici sous la forme d’une installation. La base de ce projet est l’événement dont Gaisha MADANOVA est devenue le témoin pendant un de ses voyages: un marché aux oiseaux, où les petits oiseaux vivants ont été emballés dans des petits sacs et accrochés au mur. En attente de l’acheteur, les oiseaux criaient et tremblaient dans le sac, ce qui provoquait des sentiments étranges. L’artiste a été très impressionnée par cette scène. Par conséquent, avec son projet, Gaisha s’intéresse à l’image des oiseaux et l’image de l’arbre comme l’un des archétypes clés.

Quatre propositions de Gaisha MADANOVA pour son projet Bird Catcher:

1. Un arbre vert sur lequel sont accrochées des dizaines de petites pochettes. A l’intérieur de ces pochettes, il y a un mécanisme qui leur permet de bouger comme s’il y avait de vrais oiseaux à l’intérieur. On entend aussi le bruit des oiseaux.


2. Presque la même idée, mais cette fois l’arbre est sans feuilles.


3. Des cages d’oiseaux groupées qui forment une construction (ou un labyrinthe). Un vrai oiseau sera placé à l’intérieur de cette construction et y restera en permanence.


4. Une construction formée par des cages d’oiseaux regroupées qui sont accrochées au plafond à l’aide de crochets. La construction sera couverte par un tissu blanc. Comme de vrais oiseaux seront placés à l’intérieur de chaque cage, cette construction bougera.

Une fois choisie, la proposition artistique prendra forme avec les jeunes et les habitants des quartiers, dans un esprit citoyen collaboratif et participatif.