VITAL

Interventions artistiques de végétalisation de l’espace urbain strasbourgeois

PANDO, Thibault Honoré & Justine Bodilis

Le projet de coopération européenne VITAL vise à créer un écosystème artistique innovant, respectueux de l’environnement et contribuant à sa manière à la lutte contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique. Co-financé par la Commission européenne, l’objectif d’un tel projet est de promouvoir de l’art plus vert et engager une participation active avec les habitants de la ville de Strasbourg.

Le projet VITAL

Le projet VITAL mettra en lumière quatre installations innovantes placées dans l’espace public et appelant à la participation citoyenne. Ces œuvres sont respectueuses de l’environnement, soucieuses de la dégradation climatique et font appel à des énergies renouvelables.

Artistes : Thibault Honoré & Justine Bodilis ; Irena Pivka & Brane Zorman ; Klitsa Antoniou ; Marco Barotti

Ainsi, Marco Barotti capte les fluctuations du CO2 atmosphérique grâce à la mousse végétale vivante qui recouvre son installation sonore, tandis que Klitsa Antoniou rêve d’un jardin créé à partir des éléments brûlés du grand incendie de Chypre et animé par le public. Thibault Honoré et Justine Bodilis conçoivent une sculpture dont les palmes sont activées par l’énergie éolienne, ce qui permet une série d’activités et de fonctions telles que l’éclairage et l’arrosage. Enfin, les artistes Irena Pivka et Brane Zorman inventent une application sonore liée à la biodiversité d’un espace public.

Les actions passées :

Différentes actions ont été menées dans le cadre de VITAL pour sensibiliser le public à l’environnement.

Du 24 juillet au 9 octobre 2022
L’exposition (Co)habiter présente le travail de sept artistes à l’espace Apollonia. Entre culture de champignons japonais et teinture de tissu végétal, les œuvres montrées dans l’exposition mettent en lumière la biodiversité et la nature.

De juillet à octobre 2022
Avec les habitants de la Cité de l’Ill, des tags végétaux ont été réalisés sur les murs de leur quartier. Porté par les jeunes de la cité, les artistes de l’exposition (Co)habiter et Apollonia, les habitants choisissent les motifs à reproduire sur les murs et revégétalisent leur environnement.